SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
 número122Heróis da luta de libertação nacional e a ideia de nação nos discursos do Presidente da República de Moçambique Armando GuebuzaTurismo de base comunitária à luz da teoria ator-rede: novos caminhos investigativos no contexto brasileiro índice de autoresíndice de assuntospesquisa de artigos
Home Pagelista alfabética de periódicos  

Serviços Personalizados

Journal

Artigo

Indicadores

Links relacionados

  • Não possue artigos similaresSimilares em SciELO

Compartilhar


Revista Crítica de Ciências Sociais

versão On-line ISSN 2182-7435

Resumo

FARIA, Marina Dias de. Les réseaux faibles du syndrome de Down: identité, stigmatisation et exclusion sociale. Revista Crítica de Ciências Sociais [online]. 2020, n.122, pp.119-144. ISSN 2182-7435.  http://dx.doi.org/10.4000/rccs.10707.

La présente recherche visait à utiliser la théorie des réseaux pour analyser la configuration des réseaux sociaux d'adultes atteints du syndrome de Down (SD). Cette théorie a comme principale potentialité de souligner que l'individu est conditionné par le tissu social qui l'entoure et qu'il est également capable de modifier ce tissu. Des entretiens ont été menés auprès de 34 familles au Brésil et au Portugal. Les personnes interrogées étaient des adultes atteints de SD et leurs mères. Les résultats ont montré que le réseau d'individus atteint de SD est faible et a comme nœud principal la figure maternelle. Les mères sont responsables dans presque toutes les familles interviewées de s'occuper des enfants avec SD, même si elles doivent renoncer à leur temps libre et à leurs professions. Il est clair que le réseau de personnes atteintes du SD est composé principalement de femmes et que les personnes en dehors de la famille créent souvent des liens négatifs avec ces personnes.

Palavras-chave : déficience; exclusion sociale; mères; syndrome de Down; théorie des réseaux.

        · resumo em Português | Inglês     · texto em Português     · Português ( pdf )

 

Creative Commons License Todo o conteúdo deste periódico, exceto onde está identificado, está licenciado sob uma Licença Creative Commons