SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
 número122A (re)produção de uma sentença: narrativas uníssonas sobre feminicídio em tribunais do júri índice de autoresíndice de assuntospesquisa de artigos
Home Pagelista alfabética de periódicos  

Serviços Personalizados

Journal

Artigo

Indicadores

Links relacionados

  • Não possue artigos similaresSimilares em SciELO

Compartilhar


Revista Crítica de Ciências Sociais

versão On-line ISSN 2182-7435

Resumo

GALLEGO, René Ramírez; SCHOBIN, Janosch  e  BURCHARDT, Hans-Jürgen. Le bien et le mal vivre du bien-être/développement en Allemagne et en Équateur. Réflexions à partir d'une analyse de l'emploi du temps. Revista Crítica de Ciências Sociais [online]. 2020, n.122, pp.3-30. ISSN 2182-7435.  http://dx.doi.org/10.4000/rccs.10542.

Le cadre de l'analyse du “buen vivir” (bien vivre) exige de nouvelles mesures qui correspondent à cette perspective théorique et/ou à ses mandats sociaux. Suivant la proposition conceptuelle et méthodologique de Ramírez (2012, 2019), il s'agira de faire valoir que l'étude du “bien-vivre” implique d'analyser la distribution et la concentration du temps bien vécu (tBV). Afin de démontrer l'applicabilité et la fécondité de cette approche, nous réalisons une comparaison statistique de la concentration du tBV entre l'Allemagne et l'Équateur. Cette analyse offre trois observations: 1) Au niveau macro, le pays ayant le niveau de développement le plus élevé présente le niveau le plus élevé de tBV; 2) Au niveau micro, en Équateur, plus le niveau de revenu est élevé, plus les citoyens jouissent de tBV. En Allemagne, c'est le contraire qui est vrai; 3) La composition du tBV varie entre les deux pays. Les Équatoriens consacrent deux fois plus de temps à la sociabilité que les Allemands.

Palavras-chave : bien-être; bien vivre; développement économique; développement social; qualité de vie; utilisation du temps.

        · resumo em Espanhol | Inglês     · texto em Espanhol     · Espanhol ( pdf )

 

Creative Commons License Todo o conteúdo deste periódico, exceto onde está identificado, está licenciado sob uma Licença Creative Commons